s johannot

Mot de la Directrice

J’ai fondé en 2004 l’Ecole Mosaic. Par cette volonté, j’ai voulu offrir à une nouvelle génération un lieu qui traduise mes convictions et mon éthique.

La première conviction est qu’il est aujourd’hui plus que jamais nécessaire d’apprendre à dépasser nos a priori, à s’ouvrir à la réalité d’un monde multiculturel, à travers la connaissance et la compréhension de l’autre.

La seconde est la valeur ajoutée du plurilinguisme dans l’éducation. Le plurilinguisme va au-delà de la maîtrise de plusieurs langues, c’est une sensibilisation à la compréhension du fonctionnement des langues, de leur rôle, de leur histoire, de leur évolution, et de leurs rapports entre elles. C’est pourquoi Mosaic prodigue un enseignement bilingue, avec une ouverture à l’allemand, mais également à d’autres langues non-latines (russe, mandarin, arabe).

La troisième, enfin, c’est l’importance d’offrir un enseignement qui aille au-delà d’un programme scolaire purement académique, non seulement pour sensibiliser les élèves à d’autres matières artistiques ou sportives, mais également et surtout pour favoriser le développement d’autres compétences humaines et intellectuelles. C’est en particulier l’intégration du théâtre dans le cursus dès l’âge de 3 ans, mais aussi la danse, le hip hop, etc.

La passion qui m’habite serait vaine sans l’apport indispensable des autres partenaires dans cette aventure éducative : les parents qui par leur confiance et leur implication appuient notre enseignement, et naturellement les enseignants qui la traduisent en actes au quotidien, avec une passion et une conviction admirables.

Et si aujourd’hui Mosaic accueille des enfants jusqu’à l’âge de 12 ans, c’est bien aux adultes de demain que nous nous adressons.

Je terminerai par une citation qui allie à mon sens 3 piliers essentiels à la valeur de tout individu : ses compétences innées, la qualité de l’enseignement qui lui aura permis de les développer, et l’utilisation qu’il choisira d’en faire :

Sylvie Johannot

« Si nous parvenons à mettre en oeuvre l’ensemble des intelligences humaines et à les allier à un sens éthique, peut-être augmenterons-nous alors nos chances de survie sur cette planète, et même contribuerons-nous à sa prospérité ».

Howard Gardner, 1993